Enseignement


Jan 26, 2013

PATHOLOGIE DES GLOBULES BLANCS


Dr. Belakehal Salah Eddine, Pr Ardjoun Fatma Zohra - Année 2006


A- POLYNUCLEOSES NEUTROPHILES

 A-1 Définition :

Polynucléaires neutrophiles >7000-8000/mm3.
Variations physiologiques:grossesse, menstruations, effort physique, digestion, stress, Nouveau-né.


 

 A-2 Etiologies :

1) Infections Bactériennes :

- état fébrile, splénomégalie, hémocultures positives.
- infections généralisées:
            -septicémies
            -endocardites
- infections focalisées:
            -abcès cutané
            -infections dentaires+++, ORL++
            -infections profondes: gynécologique, urinaire, digestive...etc.

2) Maladies Inflammatoires :

- artérites: Horton, PAN
- rhumatismales: PR, myosite
- goutte, maladie périodique....

3) Cancers et hémopathies :

- métastases intramedullaires : polynucléose + avec myélemie
- Leucémie myéloïde chronique

4) Nécroses tissulaires :

Infarctus...

5) Régénération médullaire intense

6) Tabagisme+++

7) Prises médicamenteuses :

- Corticoïdes et Adrénaline
- lithium, héparine
- quelques toxiques hémolysants (Plomb, benzène)

8) Maladies Métaboliques :

- Insuffisance rénale
- acidose diabétique
- Cushing

B - MYÉLÉMIES

B-1 Definition :

Présence dans le sang d'éléments immatures de la lignée granuleuse (promyélocytes, myélocytes, métamyélocytes).
Cette myélemie peut être pure ou associée à une érythroblastose sanguine.
 
B-2 Etiologies :

1- Réactionnelles : (< 10 %)

- sepsis sévère
- tuberculose aigue
- syndrome inflammatoire

2- Régénératives :

- hémorragie aigue
- hémolyse
- sortie d'aplasie, agranulocytose
- corticothérapie
- l'utilisation de facteurs de croissance

3- Un syndrome myéloprolifératif :

- leucémie myéloïde chronique
- leucémie myélo-monocytaire chronique
- thrombocythémie essentielle
- polyglobulie rarement

4- Une myélofibrose :

- splénomégalie myéloïde: splénomégalie + érythroblastose sanguine
- myélofibrose aigue primitive
- myélofibrose secondaire à un envahissement médullaire (sans polynucléose):LAL3
- myélodysplasie
- Hodgkin, Lymphome, cancers
- tuberculose

C -HYPEREOSINOPHILIES

C-1 Définition :

Polynucléaires éosinophiles >350-500-800/mm3 sur plusieurs examens successifs 


C-2 Etiologies :

1) Parasitoses :

- parasites à migration tissulaire.
- Quelle parasitose?
-Europe:
Ascaris, taenia, distomatose, oxyurose, larva migrans, hydatidose
-Afrique:
Filariose, onchocercose.

2) Allergiques :

Car les enzymes du P.Eosinophile limitent la réaction anaphylactique
- terrain atopique personnel ou familial:asthme, rhinite, conjonctivite...
- cutané: urticaire, eczéma
- alimentaire...
- vascularite allergique
- médicaments : pénicillines, sulfamides, sels d’or
- vaccins.
- produit de contraste iodé 

3) Cancers et Hémopathies :

- Hodgkin
- LMC à forme hyperEo
- LAM2 
- LAI
- Lymphomes malins (sécrétion ESF)
- Cancers à nécrose tumorale

4) Collagénoses :

- vascularite : Périartérite noueuse, LED, angéites allergiques (Churg-Strauss, Wegener)
- dermatopolymyosite, PR
- fasciites à éosinophiles (Shulman)
- sarcoïdose, oedème angioneurotique 

5) Dermatoses prurigineuses :

- parasitose (gales)
- maladie de Dühring-Brocq
- pemphigus, dermatite herpétiforme
- toxidermie

6) Causes diverses :

- radiothérapie
- brûlure
- splénectomie
- pancréatite aigue

7) Syndrome d'Hyperéosinophilie Essentielle :

Définition: Eosinophilie > 1500/mm3 pendant > 6 mois sans cause apparente (idiopathique).
Risque: complications multiviscérales graves liées à la toxicité des éosinophiles dans les tissus: AEG, atteintes pulmonaire, neurologique (neuropathie périphérique), cardiaque (Endocardite de Loëffler), myosite et fasciites  

D - LYMPHOCYTOSES ISOLEES

 

 D-1 Définition :
Lymphocytes   > 4000/mm3 chez l’adulte
                        > 6000/mm3 chez l’enfant
                        > 11000/mm3 chez le NNé
Il faut éliminer:

1- les fausses  hyperlymphocytoses
"Inversion de formule "

2 - les lymphocytes anormaux
- leucoblastes
- cellules de Sezary
- cellules lymphomateuses
- tricholeucocytes
- sd MNI
 
 D-2 Diagnostic étiologique : se discute selon l'âge

             -chez l'enfant : causes BENIGNES
- Viroses : oreillons, rougeole, rubéole, varicelle, HV
- Coqueluche
- Hyperlymphocytose bénigne de CARL-SMITH
- Post-vaccinale, ou réaction immuno-allergique médicamenteuse.
             
             -chez l'adulte :
Rarement BENIGNES
* causes aigues :
- brucellose,
- typhoïde

* causes chroniques :
            -allergies médicamenteuses
            -insuffisance surrénalienne, hypophysaire, Addison
            -thyréotoxicose
            -asplénie fonctionnelle
            -maladies auto-immunes
            -tabac (Femme d'age moyen, HLADR7, Lymphocytes binucléés) Très souvent: Hémopathies              malignes:
            -leucémie lymphoïde chronique
            -Waldenström
            -lymphome malin à conversion leucémique:manteau, folliculaire, prolymphocytique, grands              lymphocytes granuleux

E- SYNDROMES MONONUCLEOSIQUES

 E-1 Définition :

présence dans le sang de grandes cellules mononuclées: grands lymphocytes activés hyperbasophiles +++  à lymphocytes T cytotoxiques.
Ex. : MNI : les lymphocytes B sont infectés par EBV puis lysés par les T cytotoxiques activés

E-2 Diagnostic positif :

reconnaître le sd mononucléosique sur NFS
À grands lymphocytes bleutés +++  5 à 90 %
+/- Hyperlymphocytose 10 000 à 25 000/mm3

E-3 Diagnostic différentiel :

- LAL
- grands lymphocytes non basophiles
 
E-4 Etiologies :

1) Causes infectieuses :
 a- Virales

- MNI (EBV):
85 % des sd mononucléosiques: fièvre + asthénie + angine + rash
Dg : MNI test+ Paul Bunnel + IgM EBV
- CMV : 5 % asymptomatique post-transfusionnel
- primo infestation HIV

 b- Parasitaires

- Toxoplasmose :
-< 1 % (contact avec des chats ou viande mal cuite)
-Adénopathies cervicales +++ sans angine
-Dye test positif
* paludisme

2) Autres causes infectieuses :

- Viroses diverses: (HVB, HSV, HIV, rubéole, VZV, rougeole, oreillons...)
- infections à germes intracellulaires à Rickettsiose, brucellose,  typhoïde, syphilis

3) R. immunologiques :

- immuno-allergiques (pénicillines, sulfamides)
- greffes
- maladies auto-immunes : LED





ARTICLES PUBLIES A L'ETRANGER



PRESSE (nouveau)



PHOTOTHEQUE (nouveau)



News :

Octobre 2019 à Alger



22 et 23 février 2019 à Alger



Journée LMC le 09/11/2018 à Bejaia



Date: 16 et 17 février 2018
Lieu: Alger (Hotel Mercure)



le 23 et 24 mars 2018 au service d'hématologie HCA



Date : 14 Avril 2018
Lieu : Alger (Hotel Mercure) 



Dates : 04 et 05 Mai 2018
Lieu: Tunisie (Tunis)      




Date : 02 et 03 Mars 2018
Lieu : Alger (Hotel Mercure) 



En marge du 14ème CNH, s'est tenue l'assemblée générale élective de la SAHTS



CNH 2017



Reccueil des communications du 14 ème congrès national d’Hématologie





Le Congrès National d'Hématologie est prévu du 25 au 27 Octobre 2018 à Tlemcen.



>> LE PROGRAMME <<


Les thèmes sont :

- Les Leucémies Aigues Myéloblastiques.

- Les infections en hématologie.


La date limite de soumission des abstracts ( médecins et infirmiers ) est reportée pour le 15 septembre 2018.

L'adresse du site de soumission des abstracts ( médecins et infirmiers ) :

https://www.hematologie-dz.com/abstract/

Les communications affichées doivent être présentées sous forme électronique (E-poster).

Vous devrez les faire parvenir par email à : eposters@congreshematologiedz.com , veillez à préciser dans l’objet du message : poster n°…

Consignes à observer :

- Le poster doit être à la dimension A0 (84cm largeur X 120cm hauteur, format PORTRAIT)
- Le fichier ne doit comporter qu’une seule planche
- Le fichier doit être au format PDF
- Le nom du fichier doit-être le numéro de votre poster, exemple : pour le poster n° 56 le nom sera : 56.pdf (voir liste des communications affichées)
- Votre poster doit nous parvenir avant le 21 octobre 2018.