Enseignement


Jan 26, 2013

CYTOLOGIE ET IMMUNOPHENOTYPAGE DES HEMOPATHIES LYMPHOIDES B ET T MATURES


Dr. Belakehal Salah Eddine, Pr Ardjoun Fatma Zohra - Année 2006


I).GENERALITES

  1. Les lymphomes malins non hodgkiniens sont des proliférations malignes se développant à partir de cellules lymphoïdes B ou T , plus rarement NK
  2. Il s'agit d'un groupe de proliférations hétérogènes sur le plan clinique, cytologique et anatomopathologique d'ou le nombre important de classifications proposées :
    1. Classification de Rappaport en 1956
    2. Working formulation for clinical usage en 1981
    3. Classification de Kiel actualisée en 1988
    4. Classification REAL (Revised- European -American -Lymphoma -Classification) en 1994
    5. Cette dernière a été récemment modifiée (1999) pour devenir la classification de l'OMS qui intègre les données anatomopathologiques, cytologiques, immunophénotypiques et cytogénétiques.

II).CYTOLOGIE ET IMMUNOPHENOTYPAGE DES HEMOPATHIES LYMPHOIDES MATURES
 
A).LES LYMPHOMES A CELLULES B

1).PRINCIPAUX TYPES DE CELLULES LYMPHOMATEUSES B

-Le lymphocyte
-Le lymphoplasmocyte
-Le prolymphocyte
-Le centrocyte
-La cellule du manteau
-Les cellules de la zone marginale des follicules
-lymphocytes villeux
-cellules B monocytoides
-Le centrocyte ou grande cellule clivée
-Le centroblaste ou grande cellule non clivée
-Le tricholeucocyte et sa forme variante
-L'immunoblaste

 2).LEUCEMIE LYMPHOIDE CHRONIQUE DE TYPE B
 

CYTOLOGIE

 

LLC typique

Figure 01

Figure 02

Lymphocytes de 15 μØ, avec un rapport N / P élevé; la chromatine est dense avec parfois de petites mottes chromatiniennes ; le nucléole est absent; les contours nucléaires sont le plus souvent réguliers ; une indentation peut exister. Le cytoplasme est légèrement basophile
Ces lymphocytes fragilisés lors de la réalisation du frottis donnent les ombres de Gumprecht  ou noyaux nus (figures 1 et 2).
 

LLC à cellularité mixte
Mélange de grands lymphocytes, de petits lymphocytes et moins de 10 % de prolymphocytes.
 

LLC avec participation  prolymphocytaire :

Plus de 10 % et moins de 55 % des lymphocytes sont des prolymphocytes

IMMUNOPHENOTYPAGE

CD19/CD5 +
CD23 +
SmIg : positivité faible
CD22 ou FMC7 négatifs ou positivité faible
CD79b négatif (certaines équipes proposent de le substituer au CD22, ce qui permettrait de mieux différencier les LLC des non LLC)

EVOLUTION

Progression prolymphocytaire
Evolution en sarcome de Richter (LNH immunoblastique) dans 5 % des cas

3).LEUCEMIE PROLYMPHOCYTAIRE B  

CYTOLOGIE

Cellules lymphoides de grande taille dont le diamètre excède 15μ, au rapport N / P plus bas que celui d'un lymphocyte. Le noyau est arrondi, à la chromatine plus ou moins condensée et présentent un nucléole bien visible (figures 03 et 04).
Hyperleucocytose fréquente presque toujours supérieure à 100. 109 / l

  Figure 03

Figure 04

 
IMMUNOPHENOTYPAGE

CD19+
CD5 + ou -
CD22 +
CD23 + ou -
FMC7 +
IgS fortement exprimées
 
4).LYMPHOME LYMPHOCYTAIRE (small lymphocytic lymphoma)

-Présentation lymphomateuses de le LLC, représentant en moyenne 5 % des LNH
-Envahissement médullaire et splénique et sanguin (mais < 1000 lymphocytes / l sinon il s'agit d'une LLC)
-Atteintes ganglionnaires et extra ganglionnaires.

CYTOLOGIE

Lymphocytes, quelques prolymphocytes (rappelant la LLC / PL) et immunoblastes.
Il peut exister des formes atypiques : LLC / Lymphome Lymphocytaire à noyaux clivés pouvant être confondues avec un lymphome folliculaire voire un lymphome du manteau
Présence fréquente de cellules lymphoplasmocytoides.

IMMUNOPHENOTYPAGE

CD19 +
CD5 +
CD23 +
CD 43 +
CD10 -

5).LYMPHOME LYMPHOPLASMOCYTAIRE

CYTOLOGIE

Les lymphoplasmocytes sont des cellules de 10 à 20 microns au noyau souvent excentré, à la chromatine dense sans nucléole visible dont le cytoplasme est basophile; ces cellules se trouvent en association avec des lymphocytes et plus rarement des plasmocytes

IMMUNOPHENOTYPAGE

CD19+
CD5 -
CD23 -
CD10 -
FMC7 +
IgS fortement exprimées
 

6).LYMPHOME FOLLICULAIRE

-Ils représentent 20 à 25 % des lymphomes et sont composés de cellules centro- folliculaires, à savoir un mélange de centrocytes et de centroblastes;
-Des grades histologiques sont définis en fonction de l'importance de chaque type cellulaire au niveau ganglionnaire
-Les centrocytes représentent souvent la population majoritaire (figures 05 et 06)

CYTOLOGIE

  Figure 05

Figure 06

IMMUNOPHENOTYPAGE

CD19 +
CD22 +
CD10 +
CD23 -
CD5 -
CD43 -

EVOLUTION

Transformation histologique dans 60 à 80 % des cas liée vraisemblablement à des anomalies chromosomiques secondaires additionnelles

7).LYMPHOMES DU MANTEAU

-Ils représentent 8 à 15 % des lymphomes.
-Observés plus fréquemment chez des adultes de plus de 50 ans avec une prédominance masculine.
-La prolifération est souvent disséminée au moment du diagnostic avec une polyadénopathie, splénomégalie et des localisations extraganglionnaires.
-Fréquence de la dissémination sanguine et médullaire

CYTOLOGIE

Forme typique :

Cellules du manteau de petite taille au noyau irrégulier, aux indentations larges ou à berges arrondies ; la chromatine est dense, le nucléole peu visible de petite taille à moyenne (figures 07 et 08).

  Figure 07

Figure 08

Forme variante 1

Grandes cellules prédominantes avec un noyau volumineux irrégulier, voire hyperclivé pouvant faire évoquer un lymphome folliculaire à grandes cellules (ces derniers étant rarement leucémiques)

Forme variante 2

Cellule dont le noyau est très irrégulier (cérébriforme) et présentant un nucléole bien visible; le cytoplasme est très étendu.

Forme variante 3 (blastoïde)

Cellule d'allure blastique à chromatine finement réticulée posant le problème du diagnostic différentiel avec le lymphoblaste.

IMMUNOPHENOTYPAGE

CD19 + / CD5 +
CD23 -
CD10 -
CD43 +

8).LYMPHOMES DE LA ZONE MARGINALE DES FOLLICULES ( LZM )

Les lymphomes de la zone marginale ont été récemment individualisés et recouvrent :

  • Les lymphomes des tissus lymphoïdes associés aux muqueuses (MALT)
  • Les lymphomes spléniques avec ou sans lymphocytes villeux
  • Les lymphomes ganglionnaires avec ou sans cellules monocytoides B

Trois aspects cliniques sont habituellement observés :

  • Les localisations extra nodales ou de type MALT (avec des localisations gastriques le plus souvent, pulmonaires, salivaires, intestinales, thyroïdiennes.)
  • Les localisations spléniques
  • Les localisations ganglionnaires

Des formes plus disséminées peuvent être observées et correspondent en général à des formes évoluées

CYTOLOGIE

Cellules monocytoides B

Cellules de taille moyenne dont le noyau présente souvent des irrégularités de type monocytaire, une chromatine assez dense mais non mottée avec un petit nucléole unique ; le cytoplasme est légèrement basophile et relativement abondant ; ce type cellulaire est rare.

  • Autres aspects

Le plus souvent, la population cellulaire est représentée par des cellules de type lymphoplasmocytaire voire lymphocytaire.

  • Lymphocytes villeux

Observés dans le lymphome splénique à lymphocytes villeux ( SLVL ) au cours duquel l'atteinte ganglionnaire est rare
Petites cellules au noyau typiqement lymphocytaire, à la chromatine condensée et présentant un cytoplasme modérément basophile et hérissé de villosités en touffes à distribution parfois polaire(figures 09 et 10).


Figure 09

figure 10

IMMUNOPHENOTYPAGE

CD19 +
IgS + forte ou modérée
CD5 -
CD23 -
CD10 -
CD43 + / -
CD11c + / -

EVOLUTION

Comme dans les autres lymphomes indolents, une transformation en un lymphome agressif à grandes cellules survient fréquemment à la rechute.

9).LEUCEMIE A TRICHOLEUCOCYTES

Forme classique

  • Clinique : splénomégalie fréquente et souvent isolée;
  • Biologie : elle se présente comme une pancytopénie associée à une monocytopénie (l’absence de celle ci doit mettre en doute le diagnostic) et les tricholeucocytes sont rarement nombreux (1-25%) ;
  • Cytologie : Cellules de taille variable avec un noyau rond ou ovale , parfois réniforme ; la chromatine est de densité intermédiaire et ne montre pas de nucléole habituellement ; le cytoplasme est étendu, son bord est irrégulier et d'aspect chevelu (figure 11).

Du fait de la leucopénie, on peut effectuer une leucoconcentration pour rechercher les cellules anormales (laisser le tube de sang sédimenter 1/2 heure, décanter le plasma dans un tube à hémolyse, centrifuger, étaler le culot ou cytocentrifuger (3 à 4 lames) puis colorer au MGG.

  • La BOM est indispensable : infiltration diffuse par les tricholeucocytes dans une moelle plutôt riche; myélofibrose réticulinique et appauvrissement des lignées myéloïdes. La myélofibrose est grillageante et systématisée (m.e.e. = coloration spécifique de la fibrose: imprégnation argentique).

   
Figure 11

Quand l'immunomarquage est possible (faible % de tricholeucocytes sur les frottis sanguins ; moelle pauvre de part la fibrose médullaire) les tricholeucocytes sont :
CD19 +
CD5 -
CD10 -
CD23 -
CD11c +
CD25 + (IL2-R)
CD 103 +
Le score de Matures est égal à 0 ou 1.

Forme variante
Sur le plan biologique, il s'agit de formes hyperleucocytaires ou la monocytopénie n'est pas constamment observée;
Sur le plan cytologique, cellules à chromatine fine avec un nucléole unique et souvent volumineux ; le cytoplasme étendu est d'une basophilie nette mais modérée; les contours cytoplasmiques ont un aspect nettement villeux
Elle diffère de la forme classique de part la chromatine, le nucléole souvent important et de la basophilie cytoplasmique.
Elles se rapprochent des lymphocytes villeux mais s'en distinguent par la taille et l'importance du nucléole; il est possible que ces formes variantes ne soient que des formes plus immatures des SLVL.
Les résultats de l'immunomarquage sont habituellement ;
CD19 +, CD22 +
CD5 -, CD10 -, CD25 -

10).LYMPHOMES DIFFUS A GRANDES CELLULES

Ils sont composés de différents sous types histologiques, tous non parfaitement définis et sont souvent hétérogènes dans leurs aspects morphologiques ou dans leur présentation clinique

Ils représentent 25 à 35 % des LMNH ganglionnaires

CYTOLOGIE
 

Centroblastes :

Grandes cellules à chromatine grossièrement condensée avec de 1 à 3 petits nucléoles situés en périphérie ; le cytoplasme est peu abondant ; les formes centroblastiques pures et monomorphes sont rares.
Centroblastes et immunoblastes :
Les immunoblastes présentent un cytoplasme abondant et basophile ; le nucléole est volumineux
Immunoblastes :
Forme rare associée à une composante immunoblastique majoritaire (plus de 80 %)
Anaplasique à grandes cellules
Localisation médullaire peu fréquente donnant un aspect pseudo métastatique
Positivité du CD30

IMMUNOMARQUAGE

CD19 +
CD22 ++
CD79a +
CD45 + / -
CD10 + / -
CD5 -

B).LYMPHOMES A CELLULES T OU NK

1).LEUCEMIE PROLYMPHOCYTAIRE T

CYTOLOGIE

Forme classique :
Cellules de petite taille avec présence d'irrégularités nucléaires parfois responsables d'un aspect festonné; présence d'expansions cytoplasmiques et cytoplasme franchement basophile

Forme prolymphocytaire "like"

Forme LLC B "like" avec toutefois une chromatine d'aspect plus densifiée

Forme à noyau en trèfle (rare)

IMMUNOPHENOTYPAGE

CD3 +
CD2 +
CD5 +
CD7 +
CD4 et CD8:
CD4 + CD8 - dans 65 % des cas
CD4 + CD8 + dans 20 % des cas
CD4 - CD8 + : rare

2).LEUCEMIE A GRANDS LYMPHOCYTES GRANULEUX (LGL)

CYTOLOGIE

Lymphocytes au cytoplasme assez abondant, clair et présentant fréquemment des granulations azurophiles (figures 12 et 13).

Figure 12
 
Figure 13

IMMUNOPHENOTYPAGE

Profil de type NK :
CD2 +
CD3 -
CD4 -
CD8 - / +
CD56 +
Profil de type T :
CD2 +
CD3 +
CD8 +
CD56 + / -
CD 57 +
Autre :
CD3 +
CD4 -
CD8 -
TCR gamma -delta

3).LYMPHOMES A CELLULES T CUTANES

-Ils comprennent le mycosis fungoide ou l'envahissement sanguin  est classiquement absent ou minime et le syndrome de Sezary
-Les cellules tumorales infiltrent l'épiderme et souvent le sang (dans le syndrome de Sezary)
-Ils se présentent cliniquement par des infiltrations cutanées faites de plaques ou de nodules multiples parfois localisés ou par une érythrodermie généralisée

CYTOLOGIE DE LA CELLULE DE SEZARY
 

Cellule correspondant à un petit lymphocyte de 12 à 20 microns , au cytoplasme peu abondant ; le noyau présente des contours irréguliers , parcouru de sillons avec un aspect un peu "boursouflé" de la chromatine (figures 14 et 15).

Figure 14

Figure 15

IMMUNOPHENOTYPAGE

CD3 +
CD2 +
CD5 +
CD7 + / -
CD4 + dans la majorité des cas
CD8 - (rares cas CD8 +)

4).LEUCEMIE / LYMPHOME ASSOCIES AU VIRUS HTLV1

-Liaison au virus HTLV1 qui est intégré de façon clonale
-Distribution géographique particulière : Japon ; Caraïbes ; cas épisodiques dans les autres parties du monde
-Il existe plusieurs formes cliniques dont :

  • une forme leucémique caractérisée par l'association : hyperleucocytose + hépato-splénomégalie + hypercalcémie + lésions osseuses lytiques
  • une forme lymphomateuse avec hypertrophie ganglionnaire disséminée sans infiltration sanguine
  • une forme chronique avec Hyperlymphocytose isolée et des localisations cutanées
  • des formes à évolution lente avec une Hyperlymphocytose sans manifestations cliniques.

CYTOLOGIE

Polymorphisme cellulaire important associant petites, moyennes et grandes cellules caractérisées par des irrégularités nucléaires marquées : noyaux cérébriformes, déformés ou polylobés.

IMMUNOMARQUAGE

CD3 +
CD2 +
CD5 +
CD4 +
CD8 - (rares cas CD8 +)
CD7 -
CD25 +

5).LYMPHOME A GRANDES CELLULES ANAPLASIQUES

- Il existe 2 formes cliniques

  • forme systémique avec localisations ganglionnaires et / ou extraganglionnaires pouvant toucher la peau.
  • Formes cutanées pures.

CYTOLOGIE

Très grandes cellules ; les noyaux sont souvent polymorphes et les nucléoles en règle générale peu visible ; le cytoplasme est abondant et modérément basophile ; l'aspect est différent des cellules de Sternberg par l'absence de volumineux nucléole

IMMUNOPHENOTYPAGE

CD3 + / -
CD2 +
CD4 +
CD30 +





ARTICLES PUBLIES A L'ETRANGER



PRESSE (nouveau)



PHOTOTHEQUE (nouveau)



News :

Journée LMC le 09/11/2018 à Bejaia



Date: 16 et 17 février 2018
Lieu: Alger (Hotel Mercure)



le 23 et 24 mars 2018 au service d'hématologie HCA



Date : 14 Avril 2018
Lieu : Alger (Hotel Mercure) 



Dates : 04 et 05 Mai 2018
Lieu: Tunisie (Tunis)      




Date : 02 et 03 Mars 2018
Lieu : Alger (Hotel Mercure) 



En marge du 14ème CNH, s'est tenue l'assemblée générale élective de la SAHTS



CNH 2017



Reccueil des communications du 14 ème congrès national d’Hématologie





Le Congrès National d'Hématologie est prévu du 25 au 27 Octobre 2018 à Tlemcen.

Les thèmes sont :

- Les Leucémies Aigues Myéloblastiques.

- Les infections en hématologie.


La date limite de soumission des abstracts ( médecins et infirmiers ) est reportée pour le 15 septembre 2018.

L'adresse du site de soumission des abstracts ( médecins et infirmiers ) :

https://www.hematologie-dz.com/abstract/